Les principaux symboles de la mythologie et de l’histoire bouddhistes

Rédigé par Aurelien
signification symbole bouddhisme

La religion bouddhiste a une mythologie riche et une gamme diverse de symboles d’accompagnement. Gautama Siddhartha a fondé le bouddhisme au VIe siècle avant notre ère et, comme le prophète Mahomet après lui, il ne souhaitait pas être vénéré et décourageait la création de l’iconographie. Les symboles ont donc été utilisés comme un moyen de capturer l’essence de ses enseignements.

Significations des principaux symboles bouddhistes

Dans le bouddhisme, les Huit Symboles Auspicieux de la bonne fortune représentent les offrandes que les dieux firent à Bouddha après qu’il eut acquis l’illumination. Aujourd’hui, ces symboles sont souvent vus individuellement ou ensemble sur les drapeaux de prière tibétains, sur les meubles et les tapis, et dans les mandalas et l’art rituel. Ils sont également dessinés sur le terrain lors des cérémonies afin que les délibérations soient bénies.

Roue du Dharma

dharma wheelAussi connue sous le nom de dharmachakra, la roue du dharma est l’un des symboles les plus anciens et les plus iconiques de la foi bouddhiste. L’empereur Ashoka, qui a régné sur une grande partie de l’Inde à partir d’environ 304 avant notre ère et a été lui-même symbolisé par un lion, était un partisan du bouddhisme et a construit des piliers qui mettaient en évidence la roue du dharma. Le dharmachakra peut être vu avec différents nombres de rayons pour transmettre différentes connotations. Huit rayons sont couramment utilisés et ils représentent le chemin octuple menant à l’illumination.

Ce cheminement s’articule autour de huit idéaux commençant par le mot ” droit ” qui est interprété comme signifiant ” sage “. Ces idéaux sont :

  • La bonne compréhension
  • Intention juste
  • Le bon discours
  • L’action juste
  • Moyens d’existence adéquats
  • L’effort juste
  • Juste La pleine conscience
  • Concentration droite

Noeud infini

noeud infiniComposé de lignes symétriques, entrelacées et rectangles sans début ni fin, ce symbole incarne la sagesse et l’empathie infinies du Bouddha. Certaines interprétations considèrent le nœud éternel comme une représentation visuelle de la dépendance mutuelle des questions religieuses et séculières.

Les itérations précédentes de ce symbole peuvent avoir montré deux serpents représentant des forces opposées en harmonie l’une avec l’autre.

Ce symbole souligne l’idée que tous les phénomènes sont liés et connectés dans un cycle fermé de cause à effet. Pour cette raison, vous pourriez tomber sur un noeud sans fin sur les cadeaux de toutes sortes. C’est une reconnaissance entre un donateur et un bénéficiaire que leurs destins sont liés.

Coquille de conque

coquille de conqueSelon la tradition, lorsque Bouddha prêchait des sermons, sa voix et son ton étaient mélodiques et apaisants, comme le son d’une conque pressée à une oreille.

La trompette à conque est également présente dans l’hindouisme où elle annonce des batailles historiques.

Dans le bouddhisme, avec sa philosophie non-violente, la conque symbolise les enseignements de grande portée du Bouddha qui ont la capacité de réveiller les gens d’un sommeil ignorant. On croit aussi qu’une marque en forme de conque peut être trouvée sur le corps d’êtres ayant des attributs divins.

Poisson doré

poisson doréSymbole pré-bouddhiste, les deux poissons symbolisaient deux rivières sacrées indiennes, le Gange et le Yamuna.

Les poissons nagent librement dans l’eau et sont donc devenus synonymes de joie et de bonne fortune.

Ils se reproduisent avec aisance et symbolisent ainsi l’abondance, la naissance et la renaissance.

De plus, Jésus et Bouddha sont décrits comme ” pêcheurs d’hommes “, venus sauver les gens d’un océan de souffrance.

Arbre de vie

arbre de vieL’arbre de vie est le symbole d’un nouveau départ dans la vie, d’une énergie positive, d’une bonne santé et d’un avenir brillant. Comme un symbole d’immortalité.

Un arbre vieillit, mais il porte des graines qui contiennent son essence même et de cette façon, l’arbre devient immortel.

Comme symbole de croissance et de force. Voici pour la partie résumée, tous les détails et secrets sur cet article dédié au symbole Arbre de vie.

Parasol

parasol bouddhismeLes parasols ou parapluies sont des boucliers contre la pluie et le soleil. Par conséquent, ils symbolisent traditionnellement la protection et la royauté en Inde et ailleurs. Cette protection est aussi une protection spirituelle où la religion peut offrir un refuge contre la souffrance. Le Bouddha est parfois représenté sous un large parapluie en signe de respect.

La culture tibétaine a utilisé deux parasols fabriqués avec des matériaux différents. Les figures religieuses sont protégées par un parapluie de soie et les têtes séculaires par un parapluie brodé de plumes de paon. Le Dalaï Lama a droit aux deux. Aujourd’hui, il n’est pas rare de trouver des parasols carrés symbolisant les quatre quartiers directionnels, ou octogonaux représentant le chemin octuple.

Lotus

fleur lotus bouddhismeVous pouvez rencontrer des images du Bouddha assis sur un lotus, tenant un lotus, ou avec chaque pied posé sur un lotus. La légende raconte que là où Bouddha marchait, les fleurs de lotus poussaient. Beaucoup de filles nées dans le sous-continent s’appellent Padma, qui est le mot sanskrit pour lotus. Dans l’hindouisme, le lotus symbolise les chakras dans le corps et est fréquemment vu dans les images des divinités. Son image apparaît dans toutes les cultures bouddhistes parce qu’elle incarne les enseignements de la religion.

Le lotus est enraciné dans le lit des rivières et des étangs, mais c’est une fleur magnifique et magnifiquement parfumée qui flotte au-dessus des eaux troubles. Bien sûr, il y a d’autres plantes aquatiques qui fleurissent au-dessus de l’eau, mais le lotus est particulièrement apprécié pour la hauteur qu’il atteint. Une tige solide lui permet de s’élever jusqu’à 12 pouces au-dessus de la surface de l’eau. Cela représente un détachement froid du matérialisme boueux et des luttes du monde, et le voyage spirituel qu’une âme devrait entreprendre pour atteindre l’Illumination littérale et figurative. Ce qui est également intéressant, c’est que le lotus peut vivre plus de mille ans et a la capacité inhabituelle de devenir actif après une période de stase, un signe de tête à la réincarnation.

Vase au trésor

vase au tresor bouddhismeLes vases sont des vases qui peuvent être remplis, tout comme les âmes sont des vases qui peuvent être imprégnés de lumière. Le vase au trésor d’or est aussi connu sous le nom de ” vase aux trésors inépuisables “.

Cette phrase brosse tout à fait un tableau – peu importe la quantité retirée, elle est remplacée et reste abondante. Le vase au trésor représente la richesse spirituelle qui s’accumule lorsque le bouddhisme est embrassé, mais il symbolise aussi la santé et le confort de vie.

Partout où un vase au trésor est placé, l’énergie spirituelle est restaurée et le Dharma ou les enseignements bouddhistes prospèrent.

Bannière Victoire

banniere victoire bouddhismeDes bannières de la victoire en cuivre se trouvent aux quatre coins des monastères et sur les toits des temples.

La bannière de la victoire a une double signification.

Tout d’abord, il dénote le triomphe du savoir sur l’ignorance de Bouddha. Certains disent que Bouddha a placé une bannière de victoire sur le Mont Meru, une déclaration de sa maîtrise de l’univers.

Deuxièmement, il parle de la conquête par Bouddha du démon Mara, une entité qui encapsule la négativité et les obstacles qui empêchent les hommes d’atteindre le nirvana. Plus précisément, il existe quatre types de Maras ou caractéristiques négatives que les mortels doivent conquérir :

  • Mara de la défiance émotionnelle
  • Mara de la Passion
  • Mara de la peur de la mort
  • Mara de l’orgueil et de la luxure

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *